Les six sons

Le Qi Gong des six sons permet de conserver la santé et la forme. Il régule et contrôle la montée du Qi (énergie vitale) à l’intérieur du corps. Il équilibre l’énergie et les fonctions des organes internes par le contrôle de la respiration. Les divers mouvements de la bouche pour prononcer les sons jouent un grand rôle. Tao Hong Jing (456-536), réputé pour sa grande connaissance de la Médecine Traditionnelle Chinoise, écrit: “Chacun ne possède qu’un seul moyen d’inspirer mais six pour expirer, c’est à dire les syllabes Chui, Hu, Xi, Xu et Si.”

Les mouvements lents sont doux, larges et gracieux. Ainsi, on fortifie le foie, le cœur, la rate, les poumons, les reins et les Trois Réchauffeurs (les trois parties des cavités du corps logeant les organes internes). Le bois est lié au foie, le feu au coeur, la terre à la rate, le métal au poumon et l’eau au rein. Ces exercices traditionnels sont conformes aux théories de la médecine chinoise sur les 5 éléments et les 5 viscères solides.

Pour commencer, les pieds sont rassemblés et ancrés au sol. Les jambes sont tendues sans rigidité. La colonne vertébrale est droite. Le sacrum tire vers le bas et le sommet de la tête tire vers le haut. On détend les épaules, les bras, les mains et les doigts.

L’ordre a son importance car il respecte le circuit énergétique du Qi. C’est ainsi que l’on commence par le foie suivi du cœur, de la rate, des poumons, des reins pour terminer par le triple réchauffeur. 

sixsons
six sons
six sons
six sons
six sons
six sons